• Hulwenn LUCAS

Etre paralysé au travail & agir

Mis à jour : 6 nov. 2019

Que faire quand la paralysie vous habite au boulot ?



www.stock.adobe.com

Plan : Paralysie & émotions - Comment repérer la paralysie ? - Une fois la paralysie repérée, que faire ? Quel est le lien entre la paralysie, les émotions et les besoins ?


Paralysie & émotions

La paralysie, c’est peut-être un peu fort comme terme, non ? « Incapacité soudaine d'agir, de réagir, en particulier sous le coup d'une forte émotion ». Eh bien, non, ce n’est pas « si fort » que cela. La paralysie nous habite quand une émotion soudaine et puissante est présente : le « problème » c’est que (parfois) nous ne savons pas l’écouter. Ne pas savoir écouter certaines de nos émotions nous concerne tous, et cela pour des raisons qui nous appartiennent et parfois qui nous échappent…

Quelles peuvent être ces émotions si bien cachées au fond de nous, quelles peuvent être ces émotions qui n’ont pas le droit d’exister ? 

  • la colère d’avoir été trahie par un collègue de confiance ?

  • la tristesse d’un projet si stimulant et enrichissant qui se termine ?

  • la peur d’échouer dans une nouvelle mission ?

  • la surprise, le choc de l’annonce d’un plan de départ dans l’entreprise ?le dégoût d’un patron froid et distant qui ne dit même pas bonjour… 

Je n’évoque pas la joie sciemment, car je n’ai pas (encore) observé de paralysie liée à la joie : le mariage peut-être ?... 

Le risque avec la paralysie c’est de vivre avec car elle dans la durée car elle s’installe presque sournoisement, déguisée, elle semble presque inaperçue … Prenez la au sérieux cette paralysie, car elle vous parle de quelque chose : elle vous parle de ce dont vous avez besoin. Avant de savoir de quoi vous avez besoin, la première étape est de repérer la paralysie, et quand elle revêt son caractère sournois, ce n’est pas si facile !

Comment repérer la paralysie ?

Vous ressentez une énergie basse, vous n’avez pas envie de grand chose, vos désirs sont diminués, vous remettez à plus tard ce qu’il y a à faire maintenant, vous ne comprenez pas pourquoi vous êtes « comme ça » etc… L’observation de soi est un cadeau, c’est une alliée extraordinaire pour éviter que la paralysie ne s’installe dans la durée.  Etes-vous habitué(e) à vous observer ? Si oui, bravo ! Savoir observer ce que vous pensez de vous, des autres et du monde + savoir observer ce que vous ressentez (ou pas !) + savoir observer comment vous agissez avec vous et avec les autres  = des outils puissants pour accéder à la performance et réguler son bien-être. 

Si par contre vous n’êtes pas habitué(e) à vous observer, alors, peut-être devriez-vous commencer…ou pas ! Vous choisirez !

Une fois la paralysie repérée, que faire ?

Quel paradoxe entre la paralysie et que faire ! pfff...! Si je suis paralysé(e) c’est que justement je ne peux pas agir ! La bonne nouvelle, c’est que chacun a des ressources en soi pour  « faire quelque chose » avec cette paralysie. Connaissez-vous vos ressources ? Vous savez, ces trucs bien utiles dont vous avez besoin quand il s’agit de remonter à la surface. Avez-vous une trousse de secours en cas d’urgence ? Dans votre trousse de secours il pourrait y avoir : 

Appeler un(e) ami de confiance (un qui ne vous a pas trahi c’est mieux !) 

Grâce à vos ressources vous trouverez le courage et l’énergie nécessaires pour sortir de cette impasse, et accéder à vos besoins. Avec un peu de « travail » ça va venir.

Quel est le lien entre la paralysie, les émotions et les besoins ?

Vous avez compris que la paralysie apparaît quand une forte émotion est présente, mais que vous ne la reconnaissez pas.  Derrière chaque émotion se cache un besoin :

  • La colère indique une justice, et vous avez besoin qu’elle soit entendue, reconnue comme telle,

  • La tristesse indique la fin de quelque chose et le besoin d’accueillir cette souffrance pour aller de l’avant,

  • La peur indique un danger réel ou imaginaire et vous avez besoin d’être rassuré,

  • La surprise évoque le choc, la sidération et a besoin d’être reconnue comme un élément « normal » du fonctionnement des êtres humains,

  • Le dégoût évoque un danger et indique que vous avez besoin d’être rassuré sur ce qui va se passer après.

Pour travailler avec ses émotions il faut savoir les connaître, les reconnaître et les nommer : c’est le 1er échelon !

Si vous cherchez à faire de vos émotions vos alliées au quotidien, je suis à votre disposition pour :

  • 1 séance de coaching individuel + un test de personnalité émotions + 1 séance de coaching individuel 

  • un coaching individuel sur la durée

  • des formations pour utiliser l’intelligence émotionnelle comme un accélérateur de performance et un régulateur de bien-être

Hulwenn LUCAS 

Alliée et coach de votre performance, en toute humanité

0635221687

hulwenn.lucas@fenixconseils.com

Contact

35 avenue Anatole France

91290, LA NORVILLE, France

​​

Tél : 06 35 22 16 87

hulwenn.lucas@fenixconseils.com

  • LinkedIn Social Icône

© 2020 par FENIX CONSEILS - Organisme de formation : Déclaration d'activité enregistrée sous le numéro 11 91 07539 91

EURL FENIX CONSEILS au capital de 5000 € - RCS : Evry B 800 191 116 - TVA intracommunautaire : FR 94800 191116

Hébergement : OVH - Site : Wix - Télécharger la politique de confidentialité